Texte vers parole (text to speech)

Qui n’a pas rêvé de faire lire un texte à haute voix…… par une machine. Ce rêve est maintenant réalité dans la plupart des environnements numériques. C’est une des fonctions les plus utiles des programmes de base que sont les navigateurs ou les traitements de texte dans le cadre des aménagements raisonnables.  Dans ce qui suit, vous trouverez les principales applications et fonctions qui transforment le texte en sons. Parfois natives (à rechercher), parfois à installer en plus. Il y a de tout, à boire et à manger….
 
Bonne découverte.
 
Dans la galaxie Google, les extensions:
  • en anglais : select and speak: permet de faire lire et de récupérer un fichier mp3 mais ne fonctionne qu’en anglais.
  • en français ou autres langues: marche bien pour faire prononcer mais ne permet pas d’enregistrer en MP3.
  • Une 3ème application tierce (non développée par google) « Text to MP3, Audio to Mail » : Un peu compliqué à mettre en oeuvre, limité à 6000 caractères /jour en version gratuite. Travaille dans Google Drive mais permet le téléchargement. (Attention, il faut ajouter l’extension.mp3 pour que votre lecteur lise l’audio!) 
  • Natural Reader Text to speech est une bonne solution qui possède de nombreuses voix en français, anglais, néerlandais, espagnol, suédois…. La conversion en mp3 est disponible en abonnement premium (60€/an)
 
A partir de Word ou Windows
  • lecteur immersif permet de lire et de moduler la vitesse de lecture mais ne permet pas d’enregistrer en MP3.
  • Sous Windows 10, sélectionner le texte et ensuite clic droit « lire la sélection à haute voix »
  • Un narrateur existe mais il est plutôt intrusif et lit tout ce qui passe.
  • Dans Microsoft Store, une application appelée   « Text to speech & mp3 ». Elle fait le job seule la création de mp3 est payante.
 
A partir d’un appareil macOS
  • Sur un Mac, il faut chercher dans le menu contextuel (clic droit) Services/ « Ajouter à Musique comme piste de texte lu ». Un fichier M4a est créé qui est lisible par l’application « musique » anciennement itunes ou encore par VLC et Quicktime. Gratuit pour les mac.
 
A partir d’un navigateur quelconque:

Les solutions bulletin disponibles pour les écoles.

S’il y a une application numérique qui apporte un confort de travail aux enseignants, c’est bien une application en ligne capable de générer les bulletins de fin de trimestre ou de fin d’année.

Le bulletin informatisé existe déjà depuis longtemps mais sur base d’une base de données enregistrée localement avec également un encodage local. Tous les enseignants encodent leurs points et remarques dans les locaux de l’école.

Le développement d’internet permet d’accéder à cette base de données depuis n’importe quel poste connecté au net. … depuis le bureau personnel du professeur par exemple.

Trois options se dégagent:

  • L’artisanat basé sur une base de données en ligne de type SQL ou simplement un formulaire relié à un tableur partagé de type Excel Online ou Google Sheets. Une solution de publipostage plus ou moins complexe se charge de la mise en forme du bulletin.
  • Les solutions bulletins isolées comme le sont  BULLUC, Myro, Mes bulletins.net et compagnie.
  • Les solutions intégrées à une plateforme de gestion pédagogique et scolaire. C’est le cas de Skore dans Smartschool et du module bulletin que Itslearning est en train de développer ou encore dans B-School ou Cabanga. (Voir la comparaison des plateformes, ici)

Pour la première solution, des modules complémentaires comme sheetgo peuvent aider à la configuration du bulletin dans l’environnement Google.

 

Voici donc quelques solutions de bulletin en ligne isolées, c’est à dire la deuxième des solutions.

 

En vue du choix de la solution, il est important de tenir compte des sections fonctionnant en CPU (Certification Par Unité) ou de la prise en compte des compétences dans l’évaluation.

 

 

 

Scale-up! Un jeu pour maîtriser la suite Odoo

Comment amener professeurs et élèves d’économie – ou de cours liés à à la gestion d’entreprise – à connaître la plateforme Odoo et à l’utiliser dans toutes ses spécificités et toute sa richesse? Tel est le dernier défi auquel vient de s’atteler l’équipe dirigeante d’Odoo grâce Scale-Up!, un jeu de cartes qui pousse chacun à maîtriser progressivement les applications les plus importantes de ce progiciel qui gagne vraiment à être connu! Petit scan du jeu…

Lire la suite…

Numérique et travail collaboratif

Au 1er septembre, les écoles secondaires et primaires seront tenues d’organiser  le travail collaboratif des enseignants. Voici le lien vers le vademecum de la FWB à ce sujet.

Le texte du décret ne fixe pas la forme et laisse la direction à la manoeuvre pour trouver la formule qui sied le mieux à l’équipe éducative.

Travailler ensemble sur une problématique scolaire peut se faire sous différentes formes.  La plus classique est celle qui réunit X enseignants dans le local Y à telle heure.  Mais comme chacun le pressent, le numérique permet de s’affranchir des contraintes liées au lieu et au temps. En d’autres termes, les outils numériques permettent de coopérer à distance de façon synchrone ou asynchrone. Les documents collaboratifs ont d’ailleurs l’avantage d’être réellement communs et partagés par une équipe. Plus besoin de révision avec des codes couleurs attribués à chaque participant puisque chacun peut -être identifié dans les historiques de versions ou bien chacun peut commenter, suggérer des modifications au texte de base. Vous trouvez ici un document de présentation de ces documents collaboratifs.

Les écoles s’équipent de plus en plus de plateformes numériques pour la gestion scolaire ou la gestion pédagogique, nous avons présenté dans DINTIC les différentes possibilités disponibles sur le marché belge. L’article se trouve ici.

Les deux solutions cloud intégrées, celle de Microsoft et celle de Google possèdent la fonction de travail collaboratif dans Teams (Microsoft)  et dans le drive partagé (Google). La solution Itslearning permet également de travailler en commun sur des documents puisqu’elle peut s’adosser aux deux solutions précédentes.

A l’heure du numérique, ce serait dommage de se passer de ces possibilités qui permettent de fluidifier le travail en commun.

 

Glide, un éditeur d’apps

L’on ne doit pas nécessairement savoir coder, naître développeur ou informaticien pour proposer sa propre application pour smartphone. Une série d’outils numériques offre à tout un chacun la possibilité d’éditer ses propres applications, du webclip le plus simple à des applications plus élaborées (Kodular, Thunkable, Bubble). Aujourd’hui, certains professeurs comme Yann Houry sont tombés sous le charme de Glide… A juste raison tant c’est simple!

Lire la suite…

Outils numériques et différenciation

La différenciation est un objectif dont on entend désormais de plus en plus parler à travers projets Ecole numérique, programmes disciplinaires et plans d’excellence pour l’enseignement. Si plusieurs enseignants la pratiquent déjà dans leurs cours, singulièrement dans certaines options du qualifiant ou dans les écoles spécialisées, cela reste encore une vraie gageure  pour beaucoup d’autres, nous semble-t-il, singulièrement dans l’enseignement général. Quoi qu’il en soit, dans tous les cas, il semblerait bien que le numérique et les outils d’intelligence artificielle facilitent de plus en plus le travail des enseignants. Adaptive Learning, un rêve? Vérification à travers quelques disciplines?

Lire la suite…

Les plateformes scolaires en question

Introduction

Depuis que le numérique s’invite dans la société, l’école n’échappe pas à une forme de digitalisation et une de celle-ci concerne la communication des documents numériques. Ceux-ci peuvent  concerner tous les acteurs de l’école, parents, élèves, professeurs, direction et administration de l’école.

Lire la suite…

Outils vidéos en ligne pour la classe

Fait avec Padlet

Voici un Padlet reprenant une liste non exhaustive d’outils vidéos en ligne pour faire de la vidéo en classe.Tous les outils proposés sont accessibles en ligne, il ne faut donc rien installer sur son ordinateur. Il s’agit bien d’outils de base et non d’outils professionnels permettant de faire du montage vidéo élaboré.

Les outils sont assez simples et peuvent même être utilisés par les élèves plus jeunes car il suffit en général de faire des copier-coller de liens.

 

 

 

1 2 3 4