Initiation au codage

Les études récentes en matière de codage montre qu’il est conseillé de commencer dès le plus jeune âge. Les jeunes doivent pouvoir s’imprégner de la logique de programmation dès l’école maternelle. Toutes les matières et tous les projets scolaires peuvent être des prétextes pour pousser les enfants à programmer et à coder.

Le logiciel libre SCRATCH est tout indiqué pour les novices car il est basé sur la programmation visuelle et ne nécessite aucune connaissance de langage de programmation. Le logiciel n’a de limite que votre imagination ou celle de vos élèves!

Voici un lien vers le logiciel SCRATCH online. Il est également possible d’installer le logiciel sur son pc. Les plus jeunes débuteront avec SCRATCH junior.

La version 3 de SCRATCH est attendue début 2019. L’interface devrait être encore plus agréable et il sera possible d’installer l’application sur une tablette. Voici quelques exemples de réalisations: Diviseurs d’un nombre , Frise carré , Attraper des pommes

Pour les plus avertis, vous pouvez également combiner un émulateur de clavier à partir d’objets du quotidien appelé Makey Makey , il s’agit d’un circuit imprimé intégrant une puce Arduino déjà programmée pour un usage précis.

Genially – outil ludique!

On ne compte plus les outils en ligne qui permettent l’ajout de tags, des puces de réalité augmentée qui contiennent, une fois activées par le lecteur, des contenus enrichis des plus divers. Au côté de Thinglink, Edpuzzle, Educanon, et tant d’autres, Genially renouvelle les codes du diaporama par ses possibilités ludiques et… pédagogiques

Lire la suite…

Ingrédients pour un virage numérique dans les écoles

Comment négocier au mieux le virage numérique qui s’impose actuellement dans les écoles? L’animation ci-dessous indique quels sont les 5 ingrédients indispensables à une bonne intégration du numérique dans les écoles…

En cliquant sur l’un de ces éléments, il disparaîtra et vous pourrez alors découvrir les conséquences…

Lire la suite…

Bookwidgets

Il existe tant et tant d’exerciseurs. En quoi BookWidgets se distingue-t-il de ses concurrents? Il est certes payant, il n’est pas encore totalement en français – seule la plateforme Internet permet pour l’instant de créer des exercices avec une interface en français – il propose toutefois une gamme d’exercices des plus variées qui s’intègrent aussi bien comme widgets dans un livre interactif (iBooks Author) que comme liens html insérés sur une page web ou sur une classe virtuelle (Teams ou Google Classroom). La plateforme Internet propose en outre un espace de correction et de data particulièrement précieux.

Dans cette bande dessinée, vous découvrirez les bases de cet outil d’origine néerlandophone…

Lire la suite…

Aesthetic – Une activité pour les profs de français

Quelles activités d’écriture transmédiatique peut-on proposer désormais dans les cours de français? Aesthetic est une activité proposée par des professeurs de français à leurs élèves: il s’agit de condenser tout un univers littéraire – le portrait d’un personnage, un mouvement littéraire, une oeuvre – en un seul espace d’images et de mots entrelacés…

Lire la suite…

Le monde des modules complémentaires dans Gsuite

Introduction

Les modules complémentaires (MC) ou « Add-ons » de Google Document.

Ce sont des petits programmes parfois appelés « scripts » qui effectuent automatiquement des tâches à partir d’un document. Celui-ci peut être un texte, une feuille de calcul, un diaporama ou un formulaire.

Un exemple classique: le publipostage.  Il s’agit de créer des documents multiples à partir d’un document type. Cette opération permet de personnaliser un envoi. Le programme (script) prend la lettre type et insère les informations d’une feuille de calcul dans des champs bien spécifiés. Microsoft a inséré cette fonction directement dans Word. Dans le cas de Google Docs, il faut installer un module complémentaire pour réaliser cette opération. Il en existe plusieurs mais celui qui est reconnu et régulièrement utilisé s’appelle « Autocrat »

Remarques importantes. Dans le monde des modules complémentaires, tous les modules ne se valent pas. Google donne parfois un label à certains modules particulièrement réussis. La règle: regarder le nombre de téléchargements et lire les commentaires sur les forums. La plupart de ces MC sont produits par des firmes anglo-saxonnes… Usez et abusez de Google Translate pour comprendre les subtilités.

 

Docappender

est un MC de Google Forms qui permet d’ajouter des informations à un document préalablement choisi dans une liste déroulante.

Exemple: je choisis le nom d’un élève dans une liste. Je note une remarque concernant son travail. Celle-ci vient s’ajouter automatiquement à la fiche de cet élève. Il faut créer les fiches des élèves avec un autre MC. Par exemple Autocrat.

Une vidéo explicative: ici

 

ForMule

est un MC de Google Sheets qui permet de créer des courriels personnalisés à partir des informations d’une feuille de calcul. Sachant qu’un formulaire permet de créer automatiquement une feuille de calcul, on peut étendre l’utilisation de FormMule à un formulaire.

Une vidéo explicative (en anglais) ici

Autocrat

est le MC de Google Sheets qui permet de faire du publipostage à partir d’une lettre type et d’une liste d’adresses.

Une vidéo explicative ici

 

1 2 3