La charte numérique de l’école en question

Dans une école, la présence des moyens de communication numérique est une réalité depuis près de 10 ans. Un document reprenant les devoirs et obligations de chacun et permettant à chacun de se sentir protégé est un plus qui apportera la sérénité nécessaire à de bonnes conditions de travail. 

  • Rappel du cadre légal si possible dans des termes simples. Parfois, « nul n’est censé ignorer la loi » suffit.
  • Fait référence à une instance régulatrice indépendante (CSEM)
  • Fixe le cadre temporel des relations numériques. Prévoit donc un délai de réponse à une interpellation. 
  • Rappel du cadre pédagogique des moyens utilisés
  • Pose un cadre pour le langage utilisé (pas de langage SMS, pas d’excès dans l’usage des emojis….)

La logique voudrait que tous les acteurs puissent donner leur vision des limites à apporter dans ce code de bonne conduite.

Une charte numérique scolaire a toute sa place dans la panoplie des documents régissant la vie de l’école comme le projet d’établissement, le règlement des études et le règlement du travail qui doit prévoir les moyens de communication utilisés dans le cadre scolaire par les professeurs.

Une place au Règlement Général de Protection des Données (RGPD) peut aussi être faite. Ainsi une sensibilisation à cet aspect peut être initiée.

Quelques exemples de chartes dans trois pays francophones.