De la gestion d’un réseau informatique scolaire

Introduction

On ne le voit pas, on ne le sent pas, on ne l’entend pas mais dans une école, il suffit d’une panne, d’un ralentissement ou, pire, de son absence, pour que son nom soit sur toutes les lèvres: je veux parler du wifi, Wireless Ethernet Compatibility Alliance, soit le réseau d’échange de données de l’école qui est raccordé à Internet.

Cet article a pour objet de faire le point sur les différentes possibilités disponibles, sur les incontournables et sur quelques cas d’usage qui sont de notre connaissance.

Des règles incontournables

  1. Séparation des réseaux administratif et pédagogique
    • Par essence, ces deux réseaux ont des fonctions différentes et des nécessités de sécurisation différentes. Là où le réseau administratif s’apparente à celui d’une PME, le réseau pédagogique doit permettre une souplesse d’utilisation plus grande en fonction du mouvement des élèves, de la variation de leur nombre …. etc.
  2. Vérification de la capacité du FAI (Fournisseur d’Accès à Internet)
    • En Belgique, plusieurs solutions sont disponibles parfois adaptées aux besoins des écoles:
      • Proximus. ici
      • VOO: rien de spécifique pour les écoles mais des possibilités de très haut débit.
      • EDPNET: ici
      • Win: ici
    • Le choix d’une solution est également lié aux limitations techniques. Par exemple, si la fibre optique n’est pas disponible dans votre rue, vous ne pourrez obtenir les plus hauts débits disponibles actuellement.
  3. Adaptation de la solution sans-fil / filaire à la configuration des bâtiments 
    • La configuration des bâtiments des écoles est déterminante à ce sujet. Des écoles rapiécées avec des bâtiments de tous les âges avec des murs d’épaisseur conséquente ne pourra pas fonctionner  facilement avec un réseau sans-fil WiFi; le réseau câblé, si possible avec de la fibre optique s’imposera. Par contre, avec des bâtiments récents et compacts, le WiFi est la solution idéal et la moins chère.
  4. Audit?
    • Dans le cas d’un réseau « à rallonge », il sera parfois utile d’avoir un avis professionnel sur les travaux à engager. L’audit effectué par une société spécialisée pourra être utile pour réorganiser un réseau construit au fil du temps et de l’évolution des technologies.

Les méthodes de gestion et de sécurisation

Le réseau administratif est, de par sa nature, d’accès restreint et ne fait donc pas partie de mes considérations. Quant au réseau pédagogique, une fois mis en place par un prestataire professionnel, il vous faudra choisir la méthode de gestion.

Dans les écoles rencontrées, nous avons observé quatre méthodes :

  • La sécurisation et la gestion centralisée par MAC adresse
  • La sécurisation classique par mdp WEP/WPA/WPA2
  • La sécurisation physique par routeurs amovibles
  • la sécurisation par système de gestion souple de type hôtelier.

Le choix d’un système de gestion dépend beaucoup du type d’accès que vous voulez gérer: les professeurs uniquement ou bien les professeurs et les élèves mais aussi du degré de confiance que le gestionnaire du réseau a dans les utilisateurs.

 

Le tableau qui suit reprend les principales solutions observées dans les écoles et en donne les caractéristiques, avantages et inconvénients.

 

Je remercie les collègues gestionnaires de réseaux dans 8 écoles pour les informations communiquées. Elles m’ont permis de faire ce tour d’horizon donnant quelques clés de lecture de cet élément essentiel de l’accès à la culture numérique. L’Argentine a d’ailleurs basé toute sa stratégie d’enseignement numérique sur ces deux mots: « Aprender conectados » ou comment apprendre en étant connecté. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’information à propos des solutions proposées.